De l'Atlantique au massif du pic d'Anie

 

Accueil Remonter Les sommets La faune et la flore Renseignements Liens

La plage d'Hendaye 

 

    Le Pays Basque, long de plus de 150 km, se limite de l'Atlantique au pic d'Anie.

C'est un pays vert en toutes saisons, baigné dans une lumière changeante, parcouru par des rivières fraîches et limpides, d'où se dégage une impression de douceur.

Son relief est morcelé et complexe. Les altitudes y sont modestes, les sommets souvent au-dessous de 1500 m, avant le pic d'Anie (2500 m).

    Pour nous, ce tronçon correspondait à une mise en jambe ainsi qu'à la découverte de l'état d'esprit nécessaire à la réalisation de la HRP.

    Une légère blessure de Fred nous a contraints à faire un détour par St Jean Pied de Port.

 

Journée n°:-1

     Jeudi 1 Juillet

De Bordeaux à Hendaye

La vie des montagnards

    Ravitaillement pour 3 jours dans une épicerie à Hendaye.

Observations techniques

    RAS.

Les paysages intéressants

    Hendaye Plage : Les Deux Jumeaux.

    Hendaye Ville  : La vieille ville groupée autour de son église du XVI° siècle.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    Trouver un camping pas trop cher.

Le bivouac

    Camping*** (Vieux sanitaires tout juste propres, absence d'eau chaude dans les douches).

 

 

Journée n°:1

    Vendredi 2 Juillet

De Hendaye (0m) au col de Lizuniaga (230m)

Vincent nous aurait-il perdu?

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 6h00 Vent Très fort
Heure d'arrivée 18h30 Température minimum 23°C
Dénivelé 1400m Température maximum 30°C
Temps de marche réel 8h00 Nuages 0/0/Br

 

 

La vie des montagnards

    Premier réveil à 4h45 et comme tous les matins, le lever sera dur.

Observations techniques

    Fred:    Douleurs aux chevilles (descente).

                                  épaules  (poids du sac).   

                                  cuisses   (coup de soleil). 

    Vincent:    Douleurs aux hanches  (tente mal positionnée).

Les paysages intéressants

    Les premières lueurs du lever de soleil sont merveilleuses.

    L'arrivée sur la Rhune est impressionnante. Cette montagne s'élevant à 900 m directement au dessus de la plaine, est depuis l'aube des temps la montagne sacrée des Basques.

    Depuis 1924, un pittoresque chemin de fer, grimpe au sommet pour laisser découvrir un panorama magnifique (quand le temps le permet!).

Il n'y a pas beaucoup de montagnes qui ont une gare SNCF (Heureusement!).

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    La chaleur (30°C à l'ombre).

    Quelques problèmes d'orientation.

Le bivouac

    Ce soir nous dormons au col, sur un champ près d'une auberge qui, pour une somme modique, nous prépare un super repas.

 

 

Journée n°:2

    Samedi 3 Juillet

Du col de Lizuniaga (230m) à Arizkun (300m)

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 6h10 Vent Faible
Heure d'arrivée 15h00 Température minimum 17°C
Dénivelé 600m Température maximum 28°C
Temps de marche réel 7h00 Nuages Br/Br/0

 

 

La vie des montagnards

    Nous avons expérimenté la purée en flocons avec du lait concentré, mélangé à du fromage, fondu dans le sac depuis jeudi. Délicieux! (en plus, c'est vrai !)

Observations techniques

    Quelques ampoules en plus.

    Douleur à la cheville pour Fred.

Les paysages intéressants

    Nous découvrons le vert chatoyant du Pays Basque.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    La chaleur (30°C à l'ombre).

    Réserve d'eau limite.

Le bivouac

    Il n'y a aucun lieu de bivouac à Arizkun, nous sommes obligés de nous cacher dans un champ d'où l'on nous verra, mais l'on ne nous fera aucune remarque.

 

 

Journée n°:3

    Dimanche 4 Juillet

De Arizkun (300m) aux Aldudes (370m)

Village des Aldudes

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 5h45 Vent Très faible
Heure d'arrivée 11h00 Température minimum 17°C
Dénivelé 800m Température maximum 23°C
Temps de marche réel 4h30 Nuages Br/0/orage

 

 

La vie des montagnards

    Premier ravitaillement depuis jeudi.

    La douche froide (pas d'eau chaude) à coté du supermarché est bien appréciable.

Observations techniques

   Très grosses douleurs à la cheville pour Fred.

Les paysages intéressants

    La vallée des Aldudes :  La Nive des Aldudes, affluent de la Nive, traverse une région montagneuse et boisée. Cette vallée est l'une des plus caractéristiques du Pays Basque.

    Les Aldudes : Charmant petit village dans la haute vallée avec ses vastes maisons de pierre ouvrant leurs façades sur une grande place rectangulaire dont l'église y occupe un petit coté. 

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    Aucune difficulté d'orientation malgré le brouillard très dense.

Le bivouac

    Camping de Urepel à 15 minutes des Aldudes.

Imprévu

    Fred a un hématome à la cheville et ne peut plus marcher. Nous sommes contraints de faire un détour à Saint Jean Pied de Port pour changer de chaussures.

 

 

Journée n°:4

    Lundi 5 Juillet

Des Aldudes (370m) à Saint Jean Pied de Port (160m)

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 11h00 Vent Fort
Heure d'arrivée 18h00 Température minimum 13°C
Dénivelé 100m Température maximum 25°C
Temps de marche réel 3h30 Nuages Brume et pluie

 

 

La vie des montagnards

    Fred a téléphoné à ses parents pour qu'ils lui envoient ses anciennes chaussures par la poste dès qu'il sera à Saint jean Pied de Port.

   Aujourd'hui, il poursuit en tennis.

Observations techniques

   Douleurs aux hanches (Bitume: le goudron c'est pas bon pour la santé).

Les paysages intéressants

    Saint Etienne de Baïgorry : Village Basque caractéristique par ses maisons typiques. Un vieux pont romain, atteste de l'ancienneté humaine de ce site.

    Curiosités : Le vieux pont et le château d'Échaux.

    Irouléguy : Ce petit village situé entre des collines portant des vignobles en terrasses donne son nom au cru le plus connu du Pays Basque. 

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    La marche sur le bitume n'est guère attrayante.

Le bivouac

    Le camping municipal de Saint Jean, près de la Nive est très agréable .

Imprévu

    L'orage menaçant, nous nous faisons prendre en stop de Saint Etienne de Baïgorry à Saint Jean Pied de Port.

 

 

Journée n°:5

    Mardi 6 Juillet

De Saint Jean Pied de Port à

Saint Jean Pied de Port

Saint Jean Pied de Port

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ Journée Vent nul
Heure d'arrivée Repos Température minimum 16°C
Dénivelé 0m Température maximum 23°C
Temps de marche réel Nuages pluie intermittente

 

 

La vie des montagnards

    Envoi des chaussures par la poste (3Kg, 35F).

    Ravitaillement (Produits frais).

    Douche chaude mais minutée (1 jeton 5 minutes).

Observations techniques

    Rétablissement de la cheville de Fred.

Les paysages intéressants

   La ville de Saint Jean Pied de Port, fondée à la fin du XII° siècle, mérite un détour. C'est l'un des sites les plus attachants du Pays Basque (rues très pittoresques et fleuries).

   A voir : Les maisons soignées de pierre rose.

              La citadelle construite sous Louis XIII, découvrant l'admirable panorama de montagnes qui l'entourent.

    Nous sommes impressionnés par le nombre de pèlerins (route de Saint Jacques de Compostelle).

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    Retour à la civilisation!

Le bivouac

    Camping à Saint Jean.

 

 

Journée n°:6

    Mercredi 7 Juillet

De Saint Jean Pied de Port à 

Saint Jean Pied de Port

 

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ

Journée

Vent nul
Heure d'arrivée Repos Température minimum 16°C
Dénivelé 0m Température maximum 25°C
Temps de marche réel Nuages Cumulus

 

 

La vie des montagnards

    Au camping nous avons la tente la plus petite avec le minimum de matériel.

    La plupart des campeurs ont des caravanes toutes équipées (TV, Table).

    Les gens en face de nous, nous observent avec méfiance.

Observations techniques

     Rétablissement.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    RAS.

Le bivouac

    Camping de Saint Jean.

 

 

Journée n°:7

    Jeudi 8 Juillet

De Saint Jean Pied de Port (160m) au col Bagargui (1327m)

La foret d'Iraty

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 10h10 Vent Faible
Heure d'arrivée 16h15 Température minimum 14°C
Dénivelé 300m Température maximum 27°C
Temps de marche réel 4h00 Nuages Cumulus

 

 

La vie des montagnards

    Ce matin nous recevons enfin les chaussures par la poste au camping.

    35 Km sur route nous attendent.

Observations techniques

    Les (nouvelles) chaussures de Fred, lui vont mieux.

Les paysages intéressants

    Le passage dans la foret d'Iraty est merveilleux de part la fraîcheur qu'il apporte et le vert tendre des hêtres qui est d'un reposant incroyable.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    RAS  

    Marcher sur la route n'est pas très attrayant, nous faisons du stop après 2h30 de marche. Puis, prenons 1h30 de GR10 jusqu'au col Bagargui, à travers la forêt d'Iraty. 

Le bivouac

    Nous avons planté la tente, sur une petite crête, au-dessus des chalets.

    Endroit très agréable mais battu par des vents glacials.

 

 

Journée n°:8

    Vendredi 9 juillet

Du col Bagargui (1327m) au refuge d'Ardanne (1330m)

  

Lever de soleil sur la crête d'Orgambidesca

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 6h00  Vent (Monstrueux!)
Heure d'arrivée 14h30 Température minimum 08°C
Dénivelé 1000m Température maximum Pas beaucoup plus
Temps de marche réel 6h00 Nuages 0/Br/Alt-cu

 

 

La vie des montagnards

    Ascension du pic d'Orhy.

Observations techniques

    Le réchaud fuit.

Les paysages intéressants

    Ce matin nous étions au niveau de la lune, perdus dans l'espace, survolant au loin le village de Larrau.

    La crête de Zazpigagn est impressionnante, nous avons l'impression d'être sur un "chemin" de 50 cm de large avec de chaque coté le vide, caché par le brouillard.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

    Vent incroyable au minimum 140 Km/h (nous ne sommes pas Marseillais) capable de nous renverser (à certains endroits nous sommes obligés de ramper).

Le bivouac

    Refuge non gardé.

    Premier soir où nous couchons sur des matelas, avec un toit en dur, sans besoin de monter la tente.

 

 

Journée n°:9

 

      

                    Vue sur le port de Belhay

    Samedi 10 juillet

Du refuge d'Ardanne (1330m) à La Pierre Saint Martin (1650m)

Notre tente dans le lapiaz de la Pierre

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 6h00 Vent Faible
Heure d'arrivée 14h00 Température minimum 10°C
Dénivelé 950m Température maximum 16°C
Temps de marche réel 7h Nuages 0/Cir-cu/Str-cu

 

 

La vie des montagnards

    Un cheval a croqué l'embout de la gourde de Vincent.

    Ravitaillement.

Observations techniques

   Le réchaud a des ratés.

Les paysages intéressants

   Couleurs fantastiques, paysages calcaires somptueux.

   Nous quittons les paysages verts du Pays basque.

   La station de la Pierre Saint Martin, par temps de brouillard, fait vraiment lugubre, ville fantôme.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

   Beau temps le matin.

   Deuxième partie sur route sans difficulté.

Le bivouac

   Nous avons planté la tente dans le lapiaz (Pas évident de trouver une parcelle d'herbe).

 

 

Journée n°:10

 

   

                      Pic d'Anie

    Dimanche 11 juillet

De la Pierre Saint Martin (1650m) à Lescun (900m)

Fred au sommet du pic d'Anie

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 6h30 Vent Nul
Heure d'arrivée 17h20 Température minimum 8°C
Dénivelé 1100m Température maximum 28°C
Temps de marche réel 8h30 Nuages 0/Cir-cu/Str-cu

 

 

La vie des montagnards

    Nous touchons nos premiers névés.

    Après une erreur de parcours pour monter au col des Anies, nous nous sommes retrouvés au Pic d'Anie presque par hasard (en fait nous voulions plonger du pic vers le vallon d'Anaye en direction des aiguilles d'Ansabère mais le mauvais temps nous obligea de passer par Lescun).

    Douches chaudes au camping de Lescun.

Observations techniques

   Grosses douleurs au gros orteil gauche pour Vincent.

Les paysages intéressants

   Paysages fabuleux.

   La montée du matin était splendide avec la pointe du pic d'Anie qui trouait les nuages, puis ce lever de soleil découpant les immeubles de la station.

   Le paysage karstique est déroutant, tout est crevassé, déchiré, troué.

   Vue sur les aiguilles d'Ansabères.

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

   Journée très longue, assez difficile physiquement à cause des montées et des descentes techniques.  

Le bivouac

    Camping de Lescun (avec de vraies douches chaudes!)

 

 

Journée n°:11

    Lundi 12 Juillet

De Lescun (900m) au refuge d'Arlet (2000m)

 

Carnet de route

Météo

Heure de départ 8h30 Vent Très fort
Heure d'arrivée 14h45 Température minimum 15°C
Dénivelé 1400m Température maximum 25°C
Temps de marche réel 6h00 Nuages  0/Cu/Orage+grêle

 

 

La vie des montagnards

   Chocolat chaud au refuge d'Arlet.

Observations techniques

   Le sur-sac de Fred est inefficace.

   Ampoule petit orteil pied droit.

Les paysages intéressants

   Quelques isards. 

Difficultés particulières que nous avons rencontrées.

   La grêle en fin de parcours.

   Impossibilité de déloger les occupants de la cabane. (voir le bivouac)

Le bivouac

    Le gardien du refuge nous indique une cabane de berger à 20 mn.

    Pendant que la grêle nous fouette encore le visage, nous trouvons celle-ci occupée par 2 ânes, qu'un berger (à coups de bâtons) nous a aidé à sortir.

    Le lieu est tellement propre que nous montons la tente.

 

Abréviation météo:AlCu:altocumulus/Cu:cumulus/CuNum:cumulo-nimbus/StrCu:strato-cumulus/Br:brouillard/Ci:cirrus/

CiCu:cirro-cumulus                                        

                                                                    

Accueil ] Les sommets ] La traversée ] La faune et la flore ] Renseignements ] Liens ]